10 septembre 2011 ~ Commentaires fermés

QUESTION D’ACTUALITE AU GOUVERNEMENT-Demande de soutien du projet de Biomasse de Gardanne

De Sophie JOISSAINS 

Sénateur des Bouches-du-Rhône 

à Monsieur Eric BESSON 

Ministre auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie Numérique 

Demande de soutien du projet de Biomasse de Gardanne

Construite par Charbonnages de France pour produire de l’électricité à partir de son propre charbon, la centrale thermique de Gardanne-Meyreuil a été construite dans les années 1950 et son histoire a connu de nombreux rebondissements. Depuis 2003, date de la fermeture de la mine, la situation est instable et les employés sont dans une situation délicate : la reconversion est nécessaire mais les projets n’aboutissent pas. 

Aujourd’hui, EON annonce 535 suppressions d’emplois au niveau national. En effet, comme les émissions de CO2 deviendront payantes dès le 1er janvier 2013, l’entreprise estime que les 5 tranches, exploitées sur le territoire français, ne seront plus rentables à partir de cette date . 

La fermeture de la tranche 4 de la Centrale de Gardanne entrainerait la suppression d’une centaine de postes. Un projet existe : la conversion de la tranche Provence 4 LFC en chaudière biomasse, dans le cadre de l’appel d’offre de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE4). 

Ce projet permettrait de: 1-     Répondre aux objectifs de la Loi Grenelle 

La loi Grenelle I de 2007 prévoit que la part d’ENR dans la consommation finale d’énergie doit atteindre 23% en 2020.  En 2007 elle n’était que de  4,3%  en Provence !

2-     Réduire de façon notable la pollution des Bouches du Rhône. Cette centrale, au cœur de la Provence  rejette le  quart des émissions totales de CO² des Bouches-du-Rhône,  soit 3 millions de tonnes par an ! 

Le passage de la tranche 4 du charbon à la biomasse devrait ainsi permettre une économie de 500. 000 tonnes de CO².

3-     Consolider la filière bois en Provence La structuration de la filière bois dans le département et la région, mérite que les collectivités territoriales et l’Etat unissent leurs efforts : l’objectif étant, à moyenne échéance, d’être en capacité de satisfaire au-delà les exigences de ce projet. 

L’accompagnement concerté par les puissances publiques du développement de la filière bois est capital sur le plan environnement et économique du département des Bouches du Rhône. 4-     Préserver 80 emplois sur le site 

Le bassin minier de Provence est emblématique de l’histoire de l’industrialisation provençale.  Lorsque la dernière mine a fermée en 2003, une page difficile s’est tournée pour les mineurs, et toute une population.   EON s’est engagée à maintenir plus de 80 emplois sur le site de Gardanne ! 

Les Commentaires sont fermés.

BOUM ! BOUM ! |
Soutenons le FUDEC |
joselamouroux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comment faire plaisir aux f...
| Comité d'information des ci...
| oyemprid