15 janvier 2010 ~ 0 Commentaire

Feu vert pour l’ Anru, la rénovation de Corsy et Beisson va commencer

img0544.jpg

Sophie Joissains répond au magazine municipal

« Aix en dialogue »

 « Nos projets ouvrent les quartiers sur eux-mêmes et sur la ville  »

Aix en Dialogue – « Les résultats obtenus par la Ville auprès de l’Anru vontils changer en profondeur la réalité des quartiers que vous aimez à définir comme périphériques ? » 

Sophie Joissains - « Ils sont périphériques par leur situation géographique, mais ils sont au centre de mes préoccupations, et surtout au centre du dispositif que nous nous employons à mettre en place depuis des mois. Les moyens mobilisés par les pouvoirs publics et les collectivités vont, dans les cinq qui viennent, changer en profondeur ce qui conditionne la dignité des habitants : leur logement. Au-delà des simples améliorations des conditions de vie, les réalisations seront faites pour que Corsy et Beisson bénéficient à la fois de nouveaux « cœurs de quartier » et s’ouvrent sur la ville. C’est une chance pour tous… » 

Aix en Dialogue – « Ces projets Anru sont-ils en cohérence avec la politique sociale que vous conduisez au quotidien ? » 

S.J. – « Bien sûr. Ils en sont le prolongement, mais aussi un renforcement… Il s’agit d’un ensemble cohérent : j’ai beaucoup travaillé sur la réalité des quartiers, à Aix, et à Paris, avec les spécialistes de la politique de la ville. J’ai eu avec Fadela Amara des échanges passionnants. Notre certitude, personne n’en sera surpris, c’est qu’il faut décloisonner, être volontaire, imaginatif. Il faut établir du lien entre les acteurs pour trouver des passerelles, créer du lien entre les individus car le « vivre ensemble » ne se décide pas à leur place ; il faut aussi et surtout parier sur le combat contre l’illettrisme, source d’incompréhensions, de tensions et de rejets. » 

Aix en Dialogue – « Au-delà de ces considérations de méthodes, avez-vous du concret à annoncer ? » 

S.J. – « Il n’y a pas de concret sans méthode. Il faut en finir avec le saupoudrage et les approximations. Je ne me sens pas gênée pour vous dire qu’une « politique publique », ça ne s’improvise pas. Nous avons des objectifs, et pour les atteindre nous nous donnons les moyens. Prenez le Jas de Bouffan. Ce quartier a besoin de renforcer sa vitalité centrale. Un nouveau centre social va voir le jour au château de l’Horloge. Il abritera des fonctions nouvelles, dédiées à la petite enfance et à la famille, avec une « salle de vie ». En parallèle, nous renforcerons le pôle jeunesse autour de la Salle du Bois de l’Aune. Imaginez que le Patio va accueillir l’équipe qui prépare le rôle d’Aix dans le projet Marseille capitale de la culture 2013. Nous jouons sur les réalités et les symboles pour redonner confiance et fierté à tous les habitants.

Retrouvez l’intégralité du projet Anru en cliquant sur le lien suivant:

http://mairie-aixenprovence.fr/ANRU-les-bons-plans-de-Corsy-et

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

BOUM ! BOUM ! |
Soutenons le FUDEC |
joselamouroux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comment faire plaisir aux f...
| Comité d'information des ci...
| oyemprid